Diarrhée infectueuse

4 % de toutes les morts et 5 % des pertes de santé allant au handicap. 4 milliards de cas chaque année.

En Guyane, 15 % de la mortalité infantile (enfant de moins de 1 an) et seconde cause de décès après le SIDA.

Il y a une forte disparité géographique avec 2.7 fois plus de cas de diarrhées infectueuses dans les communes de l'intérieur que sur le littoral. Les causes de cet état sanitaire proviennent de la qualité de l'eau (pollutions existantes dans les cours d'eau : déjections humaines et animales, rejets industriels...) et de mauvais usages individuels ou collectifs (mauvais stockage et mauvaise conservation de l'eau, absence de purification de l'eau, absence de traitement d'évacuation des déchets...)

Carte d'identité

émissions liquides ou pâteuses de causes diverses (infections, intoxications) entraînant une déshydratation

Bactérie, virus ou parasites qui se transmettent par l’eau.

Contamination de l’eau par les excréments humains ou animaux (depuis les eaux usées, les latrines …) contamination de personne à personne (eau et nourriture)

Accès à l’eau potable, amélioration sanitaire

Hygiène personnelle et hygiène nourriture

réhydratation

 

Partenaires

Partenaires

Le programme pédagogique Sololiya a reçu le soutien financier des fonds européens (FEDER), du WWF France, de la Direction de la Santé et du Développement Social de la Guyane et de la Région Guyane.