Nou ka alé > Je comprends

Pour réconcilier l'agriculture et la nature

D'un côté, l'eau est un facteur de production et de développement de l'activité agricole notamment pour l'irrigation, l'abreuvement du bétail et l'alimentation de la population rurale souvent dispersée.

De l'autre, l'agriculture engendre des impacts sur l'eau et les milieux aquatiques, en particulier l'aménagement des zones de culture modifie les milieux, les prélèvements peuvent engendrer surexploitation et conflits d'usage, enfin les rejets de ces activités peuvent polluer cours d'eau et nappes.

Quelle soit traditionnelle de subsistance ou moderne tournée vers les filières de distribution locale voire même vers l’exportation, l'agriculture en Guyane se doit de préserver l'eau qui fait sa richesse.

Sommaire

Photo

zoomer l'image

Parcelle agricole